Partager ce contenu :

Retour de la chenille processionnaire

Le territoire de la Communauté d’agglomération connaît une recrudescence saisonnière de la chenille processionnaire du chêne. Ce sont les soies des chenilles urticantes, qui se dé­tachent sous l’effet du vent et peuvent entrainer d’im­portantes démangeaisons, de conjonctivites, de vomissements, de troubles respiratoires ou encore d’allergies.

Si vous voyez des nids, ne vous approchez pas, n’y touchez pas, et faites intervenir un professionnel sans oublier de le signaler à l’ARS Hauts-de-France :

#CACTLF | #CHAUNY | #TERGNIER | #BEAUTOR

Aller au contenu principal